COMMENT SELECTIONNER LE BON GARAGE AVANT TOUTE REPARATION SUR VOTRE VOITURE ?

PARTIE 1/5 : FAIRE ATTENTION AUX PRIX

Les prix dans les garages sont libres en France à condition d'afficher là où est reçue la clientèle (Arrêté du 27/03/1987) :
- le tarif horaire de la main-d'œuvre (mécanicien, peintre, carrossier,...),
- le détail des prestations forfaitaires proposées (entretien, vidange, tôlerie, peinture, etc.).

Beaucoup de garages respectent les prix des pièces détachées d’origine et les temps de main d’œuvre préconisés par les constructeurs. D’autres ont tendances à augmenter leurs marges par le temps de main d’œuvre. Certains ont même la mauvaise habitude de faire des «oublis» volontaires ; leur objectif étant de faire baisser le prix du devis pour obtenir le job.

A moins que vous n'ayez une entière confiance en votre garagiste, mieux vaut s'informer des tarifs officiels.

Un embrayage, une courroie de distribution ou un jeu de segments de frein...Vous connaissez bien les noms, mais les prix, c'est une autre histoire.

Les études VA France donnent gratuitement le prix des pièces d'origine et les barèmes indicatifs. Vous saurez ainsi si le garage se comporte en bon commerçant avec vous. Vous pouvez toujours utiliser notre étude comme base pour négocier un rabais.

PARTIE 2/5 : SE FAIRE UN AVIS EN COMPARANT

Si vous n’êtes pas trop pressés, faites établir plusieurs devis pour comparer les offres.
Les 4 informations des devis à comparer sont :
1) Le descriptif des opérations et les services en plus : lavage, prêt d’un véhicule de courtoisie, essai sur route,…
2) La liste des pièces détachées, leur prix et leur référence >> attention à leur origine <<
3) Le coût de main d’œuvre
4) Le temps de réparation (base pour le calcul du coût de main d’œuvre) et le temps d’immobilisation du véhicule.

En cas de doute, vous pouvez toujours estimer vous-même à l'aide de notre calculateur instantané la cohérence du tarif du devis (références pièces + prix conseillés, temps de mécanique préconisé,…).

Comparer les prix est indispensable. Comparer les avis des internautes peut être un plus. ALLOGARAGE.fr propose aux automobilistes d’évaluer la qualité des garages par le biais de notes et de commentaires. Ce site vous permettra rapidement de trouver facilement un garage compétent et honnête.

PARTIE 3/5 : FAIRE APPEL AU BON GARAGE POUR LA BONNE REPARATION

- Les barèmes de temps :
Les temps de main-d'œuvre sont parfois sources d'abus et de nombreux motifs de réclamations. Un garagiste qui tâtonne longuement avant de découvrir la raison exacte d'une panne ne peut facturer le temps inutile. Sa compétence doit lui permettre de diagnostiquer rapidement la panne.
Pour éviter les mauvaises surprises, sachez que les constructeurs automobiles ont établi des barèmes (à disposition chez les concessionnaires) pour chaque type de véhicules, précisant le temps nécessaire pour les interventions. Les garagistes ont le choix de ne pas les suivre, mais ils doivent l'afficher dans leurs locaux.

Notre site vous donne les barèmes de temps préconisés par les constructeurs automobile. Vous pouvez alors vérifier rapidement la cohérence avec le temps de réparation annoncé par le garage.

Faites attention aux ajouts de temps si le garagiste détecte des réparations supplémentaires.
Exemple : Réparation normale : Changement plaquettes de frein avant (Durée indiquée 1h) + Réparation supplémentaire : Changement disques de frein avant (Durée indiquée 1h)
Le temps total n’est pas égal à 2heures car il faut démonter les plaquettes pour accéder aux disques (= temps masqué).

- Le bon diagnostic :
Si vous faites appel à des centres auto ou petits garages, pensez à leur demander s'ils ont le matériel de diagnostic pour votre auto. Avec des mises à jour constructeur manquantes, il se peut qu'un diagnostic soit incomplet. Imaginez un oubli de changement de courroie lors d'un entretien et votre moteur casse, la réparation corrective sera totalement à votre charge. La garantie vous sera également refusée si le professionnel apporte la preuve que le défaut provient d'une opération mal faite.

Dans les réseaux constructeurs et les garages (ou centres) ayant une charte, si le changement n’a pas été effectué, la faute reviendra au garage.

Pour un véhicule récent, faire son entretien dans le réseau de la marque permet de conserver une relation privilégiée. Vous allez à un moment ou un autre remplacer votre auto par une neuve et le constructeur le sait.
Il a donc tout intérêt à garder la relation au beau fixe.

PARTIE 4/5 : PRENDRE CONSCIENCE DES RESPONSABILITES DU REPARATEUR

Dès qu’il prend en charge votre véhicule, le garagiste en devient responsable (Article 1927 du Code civil). N'hésitez pas à mentionner par écrit (de préférence sur l'ordre de réparation) que vous avez laissé des objets personnels dans votre voiture et que cette dernière est vierge de toute rayure. Si un objet personnel a été subtilisé ou que vous avez découvert une rayure, l’assurance du garage doit vous indemniser.

En tant que professionnel, un garagiste  a un devoir de conseil. Si, au moment du démontage, il découvre que des interventions supplémentaires sont nécessaires, notamment pour ce qui concerne le domaine de la sécurité, il doit vous avertir et recueillir au minimum votre accord verbal. En cas de litige sur l'étendue des réparations, il appartiendra au spécialiste de démontrer qu'il a reçu un accord préalable de son client.

Le réparateur est soumis à une obligation de résultat. (Article 1147 du Code civil). Il doit ainsi vous rendre votre véhicule en parfait état de marche, sans quoi il engage sa responsabilité. Si vous avez une panne après avoir fait réparer votre auto, le garagiste doit prouver que la panne n’a aucun rapport avec sa réparation. Sinon il doit remettre en état votre véhicule à ses frais et vous indemniser (prêt d’un véhicule,…).
Sa responsabilité sera en revanche dégagée en cas de refus du client de procéder aux réparations qu'il estime nécessaires. S'il n'a pas fait signer de décharge l'informant du caractère incomplet de la réparation, le professionnel ne peut pas se soustraire à son obligation de résultat.

Toutes les réparations effectuées doivent être impérativement utiles et efficaces. La voiture ne doit en outre faire courir aucun risque à son conducteur ou à autrui: c'est l'obligation de sécurité.

Il est également responsable des défauts cachés des pièces détachées, le plus souvent garanties contractuellement pour une durée d'un an. Il doit les remplacer à ses frais lorsqu'elles présentent un défaut.

Si des travaux ont été effectués sans votre accord, vous êtes en droit de refuser de les payer. Cette règle vaut même si le garagiste découvre qu'une réparation urgente ou mettant en jeu la sécurité du véhicule est nécessaire. Il doit alors avertir le client et obtenir son accord préalable. En cas de contestation, c'est au garagiste d'apporter la preuve que le client a demandé la réalisation des travaux. Les malentendus seront plus faciles à dissiper si vous avez rempli un ordre de réparation.
Si le client ne règle pas la facture de la réparation, le professionnel est autorisé à retenir son véhicule jusqu'à règlement complet de celle-ci. En cas de contestation après exécution des travaux, leur paiement est toutefois exigé par le garage pour libérer le véhicule.

Notez qu’un garagiste facturant des réparations inutiles, des interventions qu’il n’a pas réalisées ou le remplacement d’une pièce neuve par une pièce d’occasion se rend coupable de fraude pénale. A vous de toujours garder les divers devis, ordre de réparation et facture détaillée pour pouvoir être indemnisé en cas de litige.

PARTIE 5/5 : SE FAIRE ACCOMPAGNER D'UN CONNAISSEUR EN MECANIQUE

Etre inexperimenté ou encore être très pressé, c'est souvent l'attitude déclencheuse d'escroquerie chez un garagiste malhonnête. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut se faire accompagner par quelqu’un connaissant un peu la mécanique. Face à cela, la plupart des professionnels osent moins l'arnaque. Si vous avez peur, la seule solution est de : s'y connaître et le montrer.

Notre cote officielle vous permet d'avoir une longueur d'avance sur le garagiste puisque vous connaissez déjà les prix, les références et le temps préconisé.

Lorsque vous arrivez dans l'atelier, le fait d'établir rapidement et fermement vos demandes avant le chef d’atelier ("un ordre de réparation s’il vous plaît ?") donnera un signal fort à votre interlocuteur. Face à quelqu’un qui s’est instruit au minimum, le garagiste tentera moins l’arnaque.

INFO en plus : Avant de déposer votre auto, quelques actions s’imposent :
- Regardez les niveaux d’huile pour savoir si un complément ou une vidange a été effectué
- Notez le kilométrage car certains garagistes effectuent des essais sur route.
- Marquez avec un tournevis plat ou un couteau les pièces à changer.
- Avant les travaux, demandez à récupérer les pièces usagées pour pousser le garagiste à effectuer les réparations nécessaires.